burnout parlons-en

Comment survivre et ne pas perdre sa vie à avoir voulu la gagner, accepter ses fragilités, connaître et assumer ses limites.
Osez la préventionAller mieux au travail

Et si il n’y avait pas de notion de honte à se sentir épuisé?

Et si votre ressenti était légitime ?

Et si vous aviez cette grande liberté de vous « autoriser » à aller mal sans considérer cela comme un échec personnel ?

C’est quoi la souffrance au travail ?

Souffrir au travail, c’est quand l’absurdité est devenue insupportable. Le degrés d’insupportabilité entraine la perte de motivation. Ce n’est pas la quantité ou la charge de travail qui est toujours responsable du burnout mais un problème de valeurs, de non reconnaissance du travail réel et d’une impossibilité à pouvoir fournir un travail de qualité.

Souffrir et avoir mal au travail ne veut pas forcément dire que vous n’êtes pas fait pour ce travail en question. Parfois, cela veut « simplement » dire que vos conditions de travail ne sont pas bonnes.

Être épuisé n’est pas une qualité.

Le déni, la surestimation de mes ressources, la culpabilité, ma valeur travail et ma loyauté envers mon employeur ont été les accélérateurs d‘un crash extrêmement violent. Un Burnout qui m’a demandé un long parcours de résilence.

Quels sont les symptômes du burnout ?

Qui contacter en cas de souffrance au travail ?

Il ne faut pas tout attendre de l’entreprise chacun a un rôle à jouer et le collectif a sa place dans la prévention en regardant le collègue que l’on voit s’isoler, devenir colérique, irascible, méchant, désagréable, celui-là même vers lequel on ne veut pas aller…

Le médecin du travail peut être consulté à tout moment à la demande du salarié sans que l’employeur ne soit prévenu dans l’entreprise les Manager, RH, préventeurs, assistantes sociales, syndicats, inspecteur du travail, les réseaux extérieurs  psychologue du travail, coachs, www.Souffranceettravail.com est un site qui propose des consultation publiques en France avec un réseau de spécialistes.

Comment se guérir d’un burnout ?

Ne pas rester seul, se faire accompagner par des spécialistes (médecin traitant, médecin du travail, psychologue du travail, psychiatre….)

Accueillir et accepter son corps qui s‘est mis en « sécurité“. Lâcher prise sur l’idée d’un délai de guérison.

Demander de l’empathie et de l’amour à ses proches surtout si ils ne comprennent pas.

Aller mieux demande du temps, de la patience et de l’implication. RALENTIR et Re SENTIR

Prenez soin de vous. Réveillez vos sens à l’agréable. Retour au corps : la chose la plus essentiel de notre vie se passe sans que nous nous en préoccupions : la Respiration de la même manière dans ralentir, il y a une invitation à lâcher prise. Faire un Break, se „pauser“

Passer de la to do liste à la „to doux liste“ : Lister tout ce qui nous ressource : s’allonger au soleil, retrouver un endroit que l’on affectionne, écouter de la musique, s’asseoir au pied d’un arbre pour profiter de son énergie, marcher pieds nus dans l’herbe, regarder une bonne série télé, aller rire au cinéma ou à un spectacle.

Il est indispensable de se faire chouchouter par son entourage, de confier ses enfants à sa famille ou à des amis, se libérer de toute contrainte. Réapprendre à vivre et requestionner son essentiel.

Comment éviter la rechute d’un burnout ?

Rester à l’écoute de son corps et de ses émotions

Comment prévenir le burn out ?

  • Ralentir,  respecter nos besoins prendre du temps pour soi.  
  • Vérifier la valeur de notre engagement au travail 
  • Vérifier notre capacité à dire non 
  • Oser penser que se sacrifier pour son entreprise, c’est sacrifier son entreprise
  • Connaître et poser ses limites, savoir s’arrêter à temps sans culpabiliser
  • Oser en parler et se faire aider peut vous sauver la vie
  •  Rester vigilant ! Si je ne m’écoute pas, personne ne le fera à ma place. 
  • Ê​tre en alerte sur les grands signaux à retenir :
    • Très grande fatigue au réveil ou dès le retour des vacances
    • Ne plus avoir la force de rien, ne plus se rendre aux activités qui font du bien
    • Perdre en efficacité au travail et rallonger ses journée pour boucler ses dossiers
    • S’isoler et avoir la sensation de ne pas être compris
    • S’aider avec des médicaments de l’alcool ou des drogues

Comment lutter contre le burn out au travail ?

Libérer la parole, oser en parler, prévenir. S’interroger sur le travail réel et l’effort fournit plus que sur le travail prescrit et le travail rendu. Agir pour rassembler les conditions d’un travail de qualité.

Quelle durée pour sortir d’un burn out ?

J’ai pris deux ans pour sortir de mon burn out. Les six premiers mois il s’agissait de vaincre une fatigue insurmontable, les six mois suivant il s’agissait de se battre pour retrouver une sécurité financière. Et l’année suivante il s’agissait d’ouvrir le parcours de reconstruction à des thérapies holistiques. 

Comment traiter naturellement le burnout ?

J’ai fait appel à l’ayurveda ( traitement, alimentation, massages, yoga, meditation, respiration et relaxation )

Quelle thérapie pour un burnout ?

J’ai fait appel à l’hypnose, à la sonothérapie, à l’écriture, à la cohérence cardiaque et à la nature

Comment on sait qu’on est guéri du burnout ?

J’ai été guéri, le jour où j’ai été réconcilié entre ce que j’avais envie de vivre et ce que je vivais :

je me sentais alignée entre qui j’étais et ce que je faisais.

Agir pour le bien être des employés Intervention, conférence, témoignage